Les moisissures se développent dans toute condition sujette à l’humidité (infiltration d’eau, condensation, etc.). On les retrouve sur les murs, les plafonds, les fenêtres, le sol, l’isolation et le revêtement des conduites d’air et, au sous-sol.

Trop souvent, ce sont des problèmes de santé qui se manifestent et qui sont les premières conséquences fâcheuses de la présence de moisissures. Il est important, particulièrement pour les personnes ayant des troubles respiratoires et des maladies pulmonaires, d’être attentives aux symptômes physiques qui peuvent sonner l’alarme.

Symptômes physiques pouvant être liés à la présence de moisissures

  • Yeux, nez et gorge irrités ;
  • Congestion des voies respiratoires, sinus, écoulement nasal ;
  • Souffle court, sifflement respiratoire ;
  • toux et mucosités ;
  • Chez les asthmatiques, hausse de la fréquence des crises ;
  • Réaction de type allergique ;
  • Migraine, maux de tête ;
  • Fatigue.

Test de moisissures : l’importance du rôle de l’inspecteur en bâtiment

L’inspecteur en bâtiment certifié est le professionnel dont les compétences sont reconnues par une association professionnelle aux normes de pratique rigoureuses. Qu’il s’agisse d’un problème d’isolation à la MIUF ou d’une présence de moisissures résidentielles, il est le plus apte à déceler l’étendu du problème et à vous proposer des pistes de solutions et des recommandations qui assurent la protection et la valeur de votre bâtiment.

On trouvera utile de considérer les informations apportées par la Société d’Habitation du Québec à propos de l’importance de l’inspection de moisissures, dans sa fiche à ce sujet. On y indique notamment ceci :

On estime à plus de 1,5 million le nombre d’espèces de moisissures dans le monde. Les moisissures se reproduisent en générant des cellules appelées spores qui se répandent dans l’air ambiant. La prolifération de moisissures a lieu en présence d’un niveau élevé d’humidité. Dans le milieu bâti, elles peuvent endommager les matériaux, diminuer la qualité de l’air intérieur et, selon l’importance de leur croissance et la durée d’exposition et l’état de santé de la personne y étant exposée, elles peuvent affecter la santé humaine. Une inspection régulière des lieux revêt donc une importance cruciale.

Comme l’indique cette fiche, l’analyse de l’inspecteur de bâtiment ne se limite pas seulement à votre résidence mais se développe sur deux points :

  • les habitudes des habitants du bâtiments qui sont susceptibles d’augmenter le taux d’humidité à un niveau favorisant la prolifération de moisissures ;
  • l’analyse des composants du bâtiment pour déceler la présence non contrôlée d’eau ou d’humidité ou pour en repérer des traces.

Enfin, la Société d’Habitation du Québec insiste sur ce point à propos du rôle de l’inspecteur en bâtiment :

Comme la cause de la contamination fongique n’est pas toujours évidente et que plusieurs intervenants se succèdent, le rapport d’inspection est l’outil idéal pour assurer un suivi sans perdre d’information et pour ainsi réduire le plus possible les risques d’erreurs.

Décontamination de moisissures

Le rôle premier de l’inspecteur en bâtiment est de vous fournir un diagnostique clair et précis des problématiques majeures qui affectent votre bâtiment. En second lieu, il vous propose ses recommandations afin de solutionner les problèmes identifiés.

La contamination fongique, ou moisissures, affecte la santé des occupants par la contamination de l’air ambiant. En clair, il est suggéré de procéder sans attendre, même si l’on ne présente pas de symptômes de dégradation de la santé liée à la présence de moisissures. Seront d’ailleurs plus sensibles aux effets contaminants de la moisissure les personnes âgées, les nourrissons, les femmes enceintes, mais aussi les personnes dont le système immunitaire est fragilisé ou souffrant de maladies respiratoires ou pulmonaires, ainsi que les jeunes enfants.

C’est pourquoi il est utile, dès que vous êtes confronté à un problème de moisissures confirmé, de prendre les mesures de décontamination appropriées et recommandées par votre inspecteur en bâtiment.

Conseils pour prévenir la présence de moisissures

  1. En cas de doutes, faites inspecter votre bâtiment par un inspecteur en bâtiment certifié ;
  2. Après un dégât d’eau, agissez rapidement en asséchant adéquatement toutes les composantes, éliminez tous les matériaux poreux trop endommagés ;
  3. Assurez-vous de maintenir un taux d’humidité stable et évitez les taux trop élevés ;
  4. Dans la salle de bain, assurez-vous de limiter les longues douches, que le ventilateur est adéquat et que l’aération permet d’évacuer l’humidité excessive ;
  5. Si vous utilisez un humidificateur, veillez à choisir un modèle qui permet la détection du taux d’humidité, suivez les instructions en regard du ratio/température et faites-en l’entretien adéquat ;
  6. Maintenez idéalement un taux d’humidité entre 30% et 55% ;
  7. Ventilez la maison, ouvrez les fenêtres, aérez !

N’hésitez-pas à nous contacter pour mieux connaître les moyens de détection de moisissures.