Test de radon, inspection de bâtiment

Le Radon, c’est quoi? 

Le Radon est un gaz radioactif qui peut s’infiltrer dans les maisons, représentant un danger pour la santé des occupants. L’importance d’effectuer un bon test et détection du Radon est donc primordiale pour le bienêtre de votre famille. Notons que cet élément est présent naturellement dans l’air. C’est sa présence en trop grande quantité qui devient dangereuse, ce qui serait le cas d’une maison sur dix.  

Selon Santé Canada, c’est à partir de 200 Bq/m3 que la concentration de Radon devient dangereuse. L’effet du Radon sur la santé peut être dévastateur. Il cause entre autre le cancer du poumon, spécialement chez les fumeurs dont le mélange Radon et tabac augmente considérablement les chances d’être atteint 

L’organisation gouvernementale recommande que, pour des concentrations de Radon allant de 200 Bq/m3 à 600 Bq/m3, des mesures correctives soient dans un délai de 2 ans à partir de la date du diagnostic. Si la concentration dépasse 600 Bq/m3, il est alors recommandé d’agir rapidement et de régler la situation en deçà d’un an. Des niveaux très élevés ont déjà été constatés, allants jusqu’à 1000 Bq/m3 et ont pu être corrigés totalement. 

Test et détection du Radon? 

Le test maison

Il existe d’abord des outils disponibles en quincaillerie pour faire soi-même un rapide test de détection du Radon. Ces tests à usage unique servent à détecter une présence anormale de Radon.  

Attention : Ces dispositifs ne devraient pas être installés dans une cuisine, dans un endroit fermé (comme un placard ou une armoire), dans des endroits humides comme une salle de bain ou une salle de lavage ou encore en contact direct avec la lumière ou une plainte de chauffage.  

L’installation optimale d’un test de détection du Radon est à environ 40 centimètres d’un mur en s’assurant d’une bonne circulation d’air autour du test. Évidemment, nous conseillons de bien suivre les instructions du test dont vous ferez l’achat!  Notez bien qu’il est habituellement conseillé de mener l’évaluation de Radon sur une période de 3 mois, durant l’hiver, puisque les fenêtres sont fermées à ce moment.  

L’importance d’un expert 

Ces tests « maison » ne remplacent pas cependant le travail des experts de laboratoires que peut vous réfèrer à ce moment votre inspecteur en bâtiment. Ces laboratoires pourront non seulement détecter la présence de Radon dans la demeure, mais aussi offrir les solutions afin de mettre fin à une situation anormale.  

Les coûts d’une opération pour réduire la concentration du Radon à la maison dépendront de plusieurs facteurs : le type et la date de la construction de votre maison en premier lieu. Dans tous les cas, il ne faut pas paniquer : ce ne sont pas des mesures qui vont mettre la maison sans dessus dessous. Les différentes mesures à prendre sont simples, telles que colmater toutes les fissures de la fondation de la maison, s’assurer que les joints entre les murs et le plancher sont bien fermés, voire même installer un drain anti-gaz quelque part au sous-sol.  

Jacques Gobeil, directeur des services-conseils en habitation à CAA-Québec, explique dans le cas où tout cela ne serait toujours pas suffisant, il reste quand même des mesures plus lourdes qui devront être envisagées :  

«On perce le plancher du sous-sol, on introduit un tuyau qui aspire l’air sous la dalle, explique-t-il. On évacue l’air sous la dalle vers l’extérieur. On recommande que le tuyau d’évacuation excède la toiture pour diluer le gaz sur une plus grande surface. Le système de dépressurisation avec un ventilateur électrique coûte dans les 2000 $.» 

Ces actions devraient apporter des mesures efficaces pour lutter à un taux de Radon trop élevé. Dans tous les cas, comme le gaz est inodore et incolore, il faudra passer un test et détection du Radon dans la maison pour avoir la paix d’esprit.  

Pour les nouvelles constructions et le radon

Finalement, est-ce que le test de détection du Radon est facultatif dans le cas d’une nouvelle construction? Absolument pas, puisque l’infiltration du gaz peut avoir lieu dans tous les bâtiments, qu’ils soient neufs ou pas! Depuis 2011, le gouvernement du Québec oblige les constructeurs à appliquer des mesures préventives dans les zones reconnues comme ayant de hauts taux de radon. Cependant, comme ces zones ne sont pas clairement définies, il est généralement admis que toutes les nouvelles constructions se conforment à cette législation. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles!