Inspecter pour la vermiculite – Zonolite 

Utilisée principalement dans les années 1920 à 1990, la vermiculite est un isolant peu coûteux, de couleur grisâtre et brillante, ressemblant à de petites pierres. Excellent isolant thermique et phonique, il a été populaire dut à ses multiples qualités : incombustible, inaltérable, imputrescible. Il est généralement retrouvé dans les soustoits.  

Au Canada, c’est près de 300 000 habitations qui ont été isolées avec de la vermiculite qui était contaminée à l’amiante. En effet, la source dont était issue la vermiculite était contaminée par l’amiante. Toutefois, ce ne sont pas tous les isolants de vermiculite qui contiennent de l’amiante. Seule une inspection de vermiculite faite par un professionnel pourra déterminer si elle contient effectivement de l’amiante.  

Doit-on avoir peur de la vermiculite?  

Selon Santé Canada, les risques de contamination à l’amiante à cause d’une maison isolée à la vermiculite sont presque nuls si : 

  • L’isolant n’est jamais remué par des travaux de rénovation ou l’installation de luminaires au plafond; 
  • L’isolant est scellé et ne peut pas s’infiltrer dans l’air; 
  • L’isolant n’est pas en contact direct avec l’espace de vie.  
  • L’isolant n’est pas retiré sans l’aide de professionnels.  

Cependant, un isolant qui devra être bougé et qui peut contenir de l’amiante peut être un danger pour la santé. Une exposition prolongée peut mener à des problèmes respiratoires graves, au cancer des poumons et même à la mort. Les problèmes liés au contact de l’amiante n’apparaissent qu’après 15 ou 20 après l’exposition, ce qui peut expliquer pourquoi la question de la présence de la substance dans les résidences a pris autant de temps avant de faire grand bruit.  

Acheter ou pas une maison isolée à la vermiculite  

Il y a quelques années, il était commun d’acheter et de vendre une maison contaminée à l’amiante en toute connaissance de cause. Aujourd’hui, cette question compromet les transactions immobilières. Les compagnies d’assurances se montrent frileuses, les institutions financières rigides face à l’achat d’une propriété contenant de la vermiculite, même si celle-ci ne contient pas nécessairement d’amiante. La décontamination d’une maison nécessite des investissements financiers qu’aucune des parts ne veut prendre.  

Avant d’acheter une maison, il est donc recommandé de faire une inspection de la vermiculite par un inspecteur en bâtiment certifié si on trouve sa présence comme isolant. L’analyse en laboratoire est le seul moyen de vérifier avec certitude la présence d’amiante. Elle coûte entre 200$ et quelques milliers, dépendamment des matériaux. L’inspecteur devra prendre soin de soulever la laine minérale à plusieurs endroits. En effet, la vermiculite peut avoir été présente par le passé, mais retirée à certains endroits seulement.  

Certains propriétaires vendeurs vont tenter de rassurer les acheteurs en fournissant des inspections de vermiculites négatives, c’est-à-dire qu’elles ne contiennent pas d’amiante. Cependant, il est impossible d’assurer de la véracité de ces tests et votre inspecteur vous recommandera probablement de les effectuer à nouveau.  

Si on trouve de la vermiculite chez soi, on estime qu’il y a une chance sur deux qu’elle soit contaminée par l’amiante. Le seul de tolérance de présence d’amiante est de 0.1%; quand les échantillons reviennent positifs du laboratoire, ils contiennent en 1% et 5% d’amiante.  

Que faire si on trouve de la vermiculite contaminée à l’amiante ?

Il n’existe que deux solutions. La solution la plus coûteuse, mais la plus durable, est d’engager une entreprise spécialisée afin de retirer toute présence de vermiculite. Cela règlera durablement le problème. Les propriétaires peuvent aussi choisir de simplement isoler complètement la vermiculite d’avec le lieu de vie, et donc, de sceller le plafond et les combles. Cette solution ne pose pas de problème de santé, mais laisse un problème majeur : la revente d’une maison contaminée à l’amiante devient presque impossible, parce que ni l’acheteur ni le vendeur ne voudront assumer les frais de décontamination 

Chose certaine, les dangers associés à la présence d’amiante sont importants. De fait, faire une inspection de la vermiculite par une entreprise qualifiée et reconnue est la première étape pour avoir le cœur net sur l’état de sa maison, ou de la propriété que l’on convoite.