Contact rapide
250 caractères restants

KITEC et Poly-B

Devant la mauvaise publicité faite au produit Poly-B™, les fabricants ont cessé sa production en 1995. Le système KITEC™ l’a remplacé jusqu’en 2007. Bien qu’aucun cas de bris n’ait été rapporté au Québec, le Kitec est un sérieux problème; Plusieurs assureurs ne veulent rien savoir.

La plomberie qui fait fuir des assureurs

Un tuyau orange pour l’eau chaude, un tuyau bleu pour l’eau froide. Ce type de plomberie, qui n’est plus vendu, ne provoque pratiquement jamais de dégât d’eau. Les problèmes sont d’un tout autre ordre. Et pourraient vous engendrer bien des soucis avec les assurances…

Tuyeaux KITEC™

Le système de plomberie KITEC™ est apparu sur le marché en 1995. L’installation de ces tuyaux flexibles était plus facile et plus rapide que celle des tuyaux de cuivre. Ils sont composés de deux épaisseurs de plastique séparées par une couche d’aluminium.

Le KITEC™ a été installé dans des milliers de maisons et condominiums neufs jusqu’en 2007. On le retrouve dans plusieurs édifices à condominiums de la grande région de Montréal. Des rues complètes de maisons dans le quartier Bois-Franc en sont équipées. Ces tuyaux oranges et bleus peuvent aussi s’être retrouvés dans des projets de rénovation.

Aujourd’hui, le Kitec a été supplanté par le PEX, un produit du même fabricant, IPEX™. Le PEX est moins cher, tout aussi flexible et facile à installer. Mais surtout, il ne fait pas l’objet d’un recours collectif.

Dans certaines régions des États-Unis, on a observé que les raccords en laiton utilisés pour relier les tuyaux de Kitec auraient tendance à se corroder et s’affaiblir. Des fuites soudaines ont eu lieu. Cette usure prématurée pourrait être liée aux propriétés de l’eau dans certains réseaux d’aqueduc. Aucun cas de détérioration ou de bris soudain n’a été rapporté au Québec.

Un recours collectif nord-américain a pourtant été intenté contre le fabricant. En 2011, les tribunaux aux États-Unis, en Ontario et au Québec ont approuvé un règlement qui prévoit un fonds de 125 millions; 25 millions iront aux avocats et 100 millions, aux consommateurs canadiens et américains.

Assurances

En contexte de transaction immobilière, le Kitec devient un sérieux problème. Plusieurs assureurs ne veulent rien savoir. Les cas de défaillance du Kitec au Canada sont pourtant très rares, voire inexistants. Le KITEC™ n’est pas un mauvais produit en soi. Le principal problème, selon lui, est la rareté des raccords. Le produit n’étant plus vendu, seuls quelques plombiers ont encore en stock les raccords en laiton qui sont nécessaires lors de modifications.

On n’a pas encore vu de cas à Montréal où des propriétaires ont fait retirer toute la plomberie en KITEC™, comme cela se fait couramment avec l’acier galvanisé ou parfois avec le Poly-B™.
Le Poly-B™ (polybutylène) est une tuyauterie de plomberie en plastique flexible couramment utilisée dans les maisons construites entre 1978 et 1995. Le Poly-B™ était populaire pour les constructeurs, car il était beaucoup moins cher que la tuyauterie en cuivre, et il a été installé dans plus de 700 000 foyers canadiens.

Système Poly-B

La tuyauterie Poly-B™ a été abandonnée il y a plusieurs années parce qu’avec le temps, les tuyaux ont commencé à éclater et à fuir. À mesure que les maisons vieillissent, ce type de tuyauterie pose de plus en plus de problèmes, provoquant des effets dévastateurs pour le propriétaire.

 

Lu 455 fois
 
  • APCHQ
  • RBQ
  • InterNACHI Quebec
  • InterNACHI CMI
  • InterNACHI CPI
  • InterNACHI MIC
  • InterNACHI Blue Gold
  • InterNACHI 11 mois
  • InterNACHI Annuel Inspections
  • InterNACHI Attic
  • InterNACHI Chimney
  • InterNACHI Commercial  Inspector
  • InterNACHI Deck Inspector
  • InterNACHI Exterior Inspector
  • InterNACHI Honnour Garantee
  • InterNACHI Infrared
  • InterNACHI Moisture Intrusion
  • InterNACHI New Construction
  • InterNACHI Plumbing
  • InterNACHI Roof Inspector
  • InterNACHI Safe Inspector
  • InterNACHI COVID 19
  • InterNACHI Contractor Experience
  • InterNACHI Veterant Canada