Les fibres d’amiante sont flexibles, durables et résistantes aux températures élevées. Elles peuvent servir d’isolant pour diminuer la chaleur ou le bruit. Les bâtiments construits ou rénovés entre 1930 et 1990 peuvent renfermer de l’amiante. 

L’amiante est le nom générique donné à une foule de minéraux fibreux présents à l’état naturel dans les formations rocheuses. Les deux types principaux sont l’amiante blanc (ou chrysotile) et l’amiante bleu (ou crocidolite).  

Le Québec, particulièrement la région des Appalaches a longtemps été le plus important exportateur de fibres d’amiante au monde, débutant en 1877. Le danger concernant l’inhalation était alors connu mais il fallut presqu’un siècle pour que son utilisation soit interdite dans une majorité de pays industrialisés 

L’amiante ne peut être identifié officiellement qu’au microscope dans un laboratoire spécialisé. Votre inspecteur en bâtiment peut vous recommander de faire prélever un échantillon par un expert dans ce domaine qui l’enverra à un laboratoire qui en fera l’analyse.

Les dangers de la fibre d’amiante

Amiante

Il n’y a plus de question là-dessus; lamiante est dangereuse pour votre santé lorsque vous respirez les fibres qui se retrouvent dans l’air. Le risque de développer une maladie chronique augmente en lien avec la quantité inhalée et le degré d’exposition. Outre les travailleurs des mines d’amiante, c’est surtout lors de réparations ou de rénovations que les travailleurs et les propriétaires sont le plus exposés aux contaminants. Lorsqu’elles sont inspirées en grandes quantités, les fibres d’amiante peuvent causer: 

  • Le cancer du poumon 
  • L’amiantose, ou asbestose, une maladie chronique des poumons qui frappe les travailleurs de l’amiante
  • Le mésothéliome, une forme fatale de cancer qui affecte l’enveloppe des poumons

L’influence sur la valeur d’une propriété

Dans les dernières décennies, la conscientisation à propos des dangers de l’amiante a poussé le marché immobilier à s’adapter. Dans un article de Radio-Canada datant de 2017, une courtière immobilière explique que:  

«…si encore récemment certaines personnes achetaient une maison contaminée à l’amiante en toute connaissance de cause, c’est de moins en moins le cas.  

Les propriétaires de maisons construites dans les années 1960, 1970 et 1980 confient avoir de la difficulté à vendre leur maison contaminée à l’amiante. Certains l’ont achetée il y a quelques années et savaient qu’elle était contaminée. 

D’autres étaient au courant qu’elle pouvait en contenir, mais n’ont pas fait faire de tests avant de conclure la transaction. Ils ne pensaient jamais avoir à faire décontaminer leur maison avant de la vendre.» 

On voit donc que la conscientisation sur les risques de contamination dictent de nouvelles réalités immobilières. Si vous considérez acheter un immeuble, il est important de faire appel à un expert d’inspection de bâtiments afin de déterminer si de l’amiante a été utilisé dans les matériaux de construction. Un inspecteur peut aussi vous venir en aide lorsque vous voulez savoir si les matériaux de votre maison en contient 

Comment se protéger de l’amiante?  

Vous avez, à l’aide d’un inspecteur en bâtiment qualifié, déterminé qu’une petite quantité d’amiante se retrouve dans les matériaux de construction de votre maison. En vous protégeant de manière diligente, il est possible d’effectuer de petites rénovations ou réparations vous-même. On parle ici par exemple de réparer un coin de mur endommagé, percer des trous pour fixer une tablette au mur ou encore découper une ouverture pour poser une prise d’aspirateur central.  

Voici en quelques points, la marche à suivre telle que recommandée par la CAA Quebec.  

  • Vous devez sceller la zone de travail et tenir toute autre personne ou animal à l’écart.  
  • Portez des vêtements de protection appropriés. Le masque est ici d’une importance capitale. Recherchez celui approuvé par le National Institute for Occupational Safety and Health des États-Unis (NIOSH) pour la protection contre l’amiante.  
  • Lorsque possible et en évitant tout contact avec l’électricité, mouillez les matériaux pour réduire la poussière qui s’en échappe.  
  • Tentez de garder les matériaux en un morceau, les coupant le moins possible.  
  • Gardez le site de travail propre à l’aide d’un chiffon mouillé ou d’un aspirateur doté d’un filtre à haute efficacité pour les particules de l’air (HEPA). Ensuite, scellez les déchets et le chiffon dans un sac étanche. Votre municipalité pourra vous indiquer la marche à suivre pour éliminer les déchets contaminés à l’amiante.  
  • Une fois le travail terminé, lavez ou jetez vos vêtements et prenez une douche.  

 Si la contamination à l’amiante est établie et que vous devez procéder a des rénovations majeures, vous devez absolument avoir recours à un professionnel. Que ce soit pour abattre un mur, enlever des revêtements ou de l’isolant contenant de l’amiante, le code du Québec régissant la manipulation des matériaux contaminés est strict. Ne tentez jamais d’enlever ces matériaux dangereux vous-même. Faites plutôt appel à un de nos experts inspecteur en bâtiments qui pourra vous aider à gérer la situation efficacement et de manière sécuritaire.